Un produit biologique est un produit issu d’un mode de culture ou d’élevage excluant les produits chimiques de synthèse.

Les procédés utilisés dans l’agriculture conventionnelle depuis plus de 50 ans ont considérablement altéré la qualité de notre alimentation.

L’utilisation intempestive de substances chimiques de synthèse (engrais, pesticides, insecticides, désherbants) a énormément appauvri les sols et les cultures.

Quant aus animaux d’élevage, ils sont vaccinés à outrance, bourrés d’antibiotiques et d’hormones, nourris aux farines de mauvaises qualité et élevés dans des conditions épouvantables.

Manger « bio » c’est consommer des aliments garantissant un mode de culture et d’élevage respectueux de l’environnement et de notre santé.

Concernant l’élevage biologique, le filière n’utilise pas d’antibiotiques, ni produits de synthèse. Les animaux sont soignés par phytothérapie ou homéopathie. Seuls les vaccins obligatoires sont autorisés.

Tout ceci évite au consommateur d’ingérer régulièrement des doses plus ou moins importantes d’antibiotiques et d’hormones.

De plus les animaux sont nourris à l’aide d’une alimentation biologique et ils bénéficient d’une plus grande superficie pour se mouvoir.

Manger « bio » c’est se nourrir avec des aliments sains et contrôlés, avec une teneur faible, voire nulle, en produits toxiques pour notre santé.

Il a été prouvé par des études menées par l’INSERM, la richesse supérieure en nutriments des produits issus de l’agriculture biologique.

Les risques alimentaires menacent quotidiennement notre santé, en effet, de petites quantités de substances nocives absorbées quoyidiennement peuvent suffire à déclencher des troubles importants de santé.

Une étude de l’INRA indique que le « Français moyen » ingère près de 1,5 kg d’additifs divers, pesticides et autres composés indésirables par an.

 » La terre n’est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent »

                                                                                                                                     Antoine de SAINT-EXUPERY