» Que ton alimentation soit ton premier remède » : HIPPOCRATE

Des scientifiques se sont penchés sur la relation alimentation santé, démontrant les incidences de notre mode alimentaire et la survenue de maladies dégénératives, cancers, allergies… D’après  eux la nutrition est le moyen le plus puissant dont on dispose pour garantir la bonne santé.

Pour se maintenir en bonne santé, notre corps a besoin d’une certaine quantité de :

                – protéines         – lipides        – sels minéraux

                - glucides           – vitamines  – enzymes    -hormones

Issus des 3 règnes : minéral, végétal, animal.

D’après le Dr Catherine Kousmine il faut respecter la règle de 3 V :

- Végétal : consommer une forte proportion de végétal.

- Vivante : manger des produits frais, crus ou cuits en respectant les bons modes de cuisson (préservant un maximum

                    les vertus nutritionnelles : fera l’objet d’un prochain article sur naturae)

- Variée : alimentation diversifiée.

D’autre part les mélanges alimentaires peuvent affecter certaines étapes de la digestion.

Des années de mélanges alimentaires incorrects fragilisent la muqueuse de l’intestin et favorisent son inflammation chronique. Tous les excés de mélanges indésirables épuisent le système nerveux végétatif ainsi qule système glandulaire.

C’est pourquoi les associations d’aliments ont une grande imortance.

Chaque famille d’aliments est différente. Certains aliments sont très proches et peuvent s’associer, d’autres sont incompatibles et leur association peut provoquer d’importants troubles de santé.

Sur le plan digestif, chaque aliment se caractérise par 3 paramètres :

- le temps de digestion

- le milieu acido-basique

- l’énergie nécessaire à la digestion

Un repas composé d’aliments compatibles permet d’éviter une surcharge du système digestif et supprime les problèmes de digestion difficile, somnolence après le repas, fatigue, ballonements… ( les bonnes associations d’aliments feront l’objet prochainement d’un article sur naturae).

Selon la médecine évolutionniste « la plupart des maladies chroniques modernes résultent de l’incapacité de l’espèce humaine à s’adapter à un environnement qui a évolué plus vite que les gènes dont nous sommes porteurs. Dans cet environnement, l’alimentation joue un rôle majeur. Les maladies liées à l’alimentation représentent en effet le 1ère cause de mortalité dans les pays développés. Ces maladies affligent 50 à 65 %  de la population adulte. (tiré du livre « la meilleure façon de manger » aux éditions Thierry Soucar) ».

Et surtout ne pas oublier que manger doit rester un plaisir et un moment agréable à partager !